Electric Vocuhila + PinioL + Guillermo Martinez (DJ) / Soirée de clôture

piniol+vocuhila2

Soirée de clôture du festival
Samedi 27 janvier – 21h 
Salle des Lendemains qui Chantent

bouton-vente

 

Electric Vocuhila

Né en duo saxophones / batterie à Berlin en 2009, devenu 4tet électrique en 2011, Electric Vocuhila mêle des rythmiques inspirées de diverses musiques urbaines africaines à une conception orchestrale issue du jazz. Sur une base rythmique tour à tour hypnotique et frénétique, leur musique se construit librement autour de motifs répétitifs. Un appel joyeux et urgent à la danse.

saxophones, clavier & composition : Maxime Bobo | guitare : Boris Rosenfeld | basse & guitare : Jean-François Riffaud | batterie : Etienne Ziemniak

PinioLPiniol press photo © Lutz Diehl

Deux batteries, deux basses, deux claviers, deux guitares, des amplis américains, double dérouillée. Maudit, inexorable, matheux sadique, PinioL n’a pas vraiment une gueule de porte-bonheur.
Assemblé en funambulisme insolent sur les esthétiques non identifiées du rock, du jazz, de la noise et du crime organisé, PinioL est une meute à sept têtes née de la fusion héroïque et consanguine des musiciens de PoiL et de Ni.

clavier, chant : Antoine Arnera | basse, guitare, chant : Boris Cassone | batterie : Jean Joly | batterie, chant : Guilhem Meier | guitare, chant : Anthony Béard |guitare, chant : François Mignot |basse, chant : Benoit Lecomte |son : Judicael Brun et Rodolphe Moreira | lumières : Pierre Josserand

Guillermo Martinez [DJ]

Collectionneur de vinyles obscurs, Guillermo Martinez, fondateur du collectif toulousain « Kalakuta Selectors », creuse le sillon de l’afrobeat de Fela et des musiques afro-tropicales depuis plus de 10 ans. Pionniers de la reconnaissance à Toulouse du  highlife, de l’afrobeat, du semba, de l’ethio-jazz, de la cumbia et autres compas, ce collectif, également organisateur des fameuses « afro-tropical party », est une véritable machine à faire danser. On les a vus en after de Seun Kuti, The SoulJazz Orchestra, El Hijo de la Cumbia, Calle 13, Ebo Taylor, Mulatu Astatké, Anthony Joseph, Amadou & Mariam; aux festivals Rio Loco, Convivencia, Emmaüs Pau et bien d’autres. Un mix à ne pas manquer pour tout amateur de microsillons poussiéreux et groovy à souhait, dénichés aux quatre coins du globe. Pour eux, un seul mot d’ordre : Music is The Weapon !

et sur les réseaux…